Vous voilà transformé en véritable alchimiste du haut moyen âge pour fabriquer vous même votre encre à calligraphier.

 
Munissez vous des ingrédients de base:
    Quelques noix de galles de chêne (20gr) 
    Du vitriol vert ou bleu (15 gr)
    De la gomme arabique en poudre très fine (10/20 gr)
  Vous trouverez des noix de galle sur les chênes. Ce sont en effet ces petites billes brunes et dures qui se forment autours de l'œuf   du cynips et y abrite la larve. Le petit trou signale que la larve s'en est allé. Mais si elle est encore à l'intérieur, alors la noix n'en est que meilleure.
  sulfate de fer et noix de galle de chêne
Vous trouverez du vitriol (ou sulfate) en grande surface ou des magasins spécialisés en jardinage. Mais ces sulfates ne sont pas purs. Vous devez donc au préalable les diluer dans de l'eau afin de les filtrer  à l'aide de chiffons ou de filtres à café.

Versez la solution dans un récipient et attendre jusqu'à ce que l'eau s'évapore. Alors le sulfate se cristallise au fond du récipient.


Écrasez les noix et laissez les mariner une bonne semaine dans un litre d'eau déminéralisée, afin de libérer les tanins.
    Ensuite filtrez le tout pour enlever les débris de noix.
    Faites bouillir la solution filtrée jusqu'à réduction des trois quart. Attention, utilisez une vieille casserole car elle sera ensuite marquée à jamais!

Vous pouvez alors ajouter votre vitriol et la gomme arabique.... Votre encre est prête !

     Pour finir, ajouter lui un ingrédient qui personnalisera votre encre, huile essentielle par exemple. Pour ma part j'y mélange quelques gouttes d'un bon vieux calva.... L'alcool favorise le séchage et la conservation mais par dessus tout, ça sent si bon lorsque j'écris !

 Le sulfate de fer est d'un vert limpide mais s'oxyde rapidement et brunit. Il n'en perd toutefois pas ses qualités. L'encre ainsi obtenu noircit au séchage. Vous pouvez modifier sa fluidité par la quantité de gomme arabique que vous y mettrez.

Le sulfate de cuivre (vitriol bleu) donne une encre aux reflets bruns ou verdâtres.
                                                                                                                                                                                                                        Haut de page

Copyright © 2005[enluminures celtes]. Tous droits réservés.
Révision : avril 2015.